En toutes les Facultés de Pédagogie espérant d’être

En faite, toutes les définitions précédentes se sont mis
d’accord sur quelques facteurs concernant la compétence professionnelle dont
les plus remarquables sont :

1.      Une compétence professionnelle comprend trois composantes essentielles : les
connaissances, l’aspect kinesthésique et les attitudes. En d’autres termes,
elle concrétise la combinaison entre la théorie et la pratique.

We Will Write a Custom Essay Specifically
For You For Only $13.90/page!


order now

2.      Toute compétence professionnelle a deux aspects : l’aspect latent caché,
implicite dans les représentations mentales et les valeurs d’enseignant et
l’aspect extérieur, clair qu’on peut l’observer, l’analyser et l’évaluer.

3.      Les compétences professionnelles sont graduées (du simple au complexe) et
accumulées comme résultat d’expériences didactiques dans et hors la classe.

4.      Les compétences professionnelles sont fortement rattachées aux objectifs
d’enseignement / apprentissage.

5.      Les compétences professionnelles peuvent être améliorées grâce à la
formation initiale et continue d’enseignant.

 

En effet, la question de formation d’enseignants – la
formation initiale et continue constitue un intérêt à toutes les sociétés. Par
exemple, en Égypte, l’Agence Nationale d’Assurance Qualité et d’Accréditation
(NQAAA) a mis en lumière le document national des standards d’évaluation et
d’accréditation comme guide pour toutes les Facultés de Pédagogie espérant
d’être créditées.

 

Ce document détermine les standards académiques du
programme de formation de tous les enseignants. De façon spécifique, on expose les grands titres
du programme de formation d’enseignants de français aux cycles préparatoire et
secondaire :

1.      Le premier domaine : Le futur enseignant doit
maîtriser les connaissances, les savoir-faire (compétences) et les
savoir-être (attitudes) concernant les cursus de sa spécialité.

 

1.            
Le deuxième critère : Le futur
enseignant doit maîtriser les connaissances, les compétences et les attitudes
concernant les matières supplémentaires à sa spécialité.

2.            
Le troisième critère : Le futur enseignant doit
manifester des attitudes positives envers les matières appuyant sa spécialité. (l’Agence Nationale d’Assurance Qualité et
d’Accréditation, 2010, 144-153)

 

Internationalement, l’Inspection de l’Éducation nationale
à Nanterre II a lancé le référentiel des compétences professionnelles du
professorat et de l’éducation qui comprend les
responsabilités et les rôles que doivent prises en charge de part
d’enseignants, on présente les compétences communes à tous les professeurs :

1.      Maîtriser les savoirs disciplinaires et leur didactique.

2.      Construire, mettre en œuvre et animer des situations d’enseignement et
d’apprentissage prenant en compte la diversité des élèves.

3.      Maitriser la langue française dans le cadre de son enseignement

4.      Organiser et assurer un mode de fonctionnement du groupe favorisant
l’apprentissage et la socialisation des élèves.

5.      Évaluer les progrès et les acquisitions des élèves. (Inspection de
l’Éducation nationale, 2013, 3-4)

Il est digne à citer que toutes ces compétences professionnelles
susmentionnées comprennent des sous-compétences qui ne sont pas détaillées.

  

Après avoir passé en revue deux expériences locale et
internationale, tout en insistant sur l’importance majeure des compétences
professionnelles pour l’enseignant, en général, et celui de français, en
particulier, il est logique de réfléchir sur le fait réel de stage pratique et
sur les procédures adoptées de part de la Faculté de Pédagogie de Zagazig afin
de former ses stagiaires à bien exercer le métier de professorat